Top 10 des animaux sacrés dans la religion bouddhiste

Top 10 des animaux sacrés dans la religion bouddhiste

de lecture - mots

La plupart des religions considèrent les animaux comme des êtres sacrés et le Bouddhisme en fait partie. Plus que des symboles, ces êtres ont toujours représenté ce qu’il y a de positifs dans notre vie : la sagesse et la force. Selon les bouddhistes, ils aideraient à atteindre l’objectif de notre existence qui est la quête du bonheur.

animaux sacrés dans la religion bouddhiste

La religion bouddhiste, plus qu’une religion

Il est possible d’attribuer plusieurs définitions au Bouddhisme, mais pour beaucoup d’adeptes, c’est plus une philosophie, qu’une religion. Ses principes reposent sur le fait que pour être heureux et épanoui, il faut être en paix avec soi-même. Le bonheur résiderait ainsi au fin fond de chacun, dans une partie de nous. Pratiquer le Bouddhisme ne signifie pas seulement s’appuyer sur des textes émis par les anciens, mais cela incite également à pratiquer les enseignements acquis.

Pour atteindre le bonheur, vous devrez apprendre à puiser en vous les grands potentiels naturels encore cachés. En tout, il y en aurait 84000, mais les qualités que l’on retrouve le plus souvent sont la confiance, l’amour et la bonté. Même si chacun a sa définition du bonheur, la souffrance psychique reste le véritable ennemi de l’être humain. C’est l’une des raisons pour laquelle les gens viennent consulter des guides spirituels. Pour les libérer de leurs frustrations et les aider à trouver la paix intérieure, le Bouddhisme les convertit à la méditation.

Si certains pratiquants se reposent sur les forces de la nature pour pouvoir se trouver, d’autres choisissent de s’appuyer sur la symbolique des animaux sacrés pour les guider dans leur quête. En effet, le Bouddhisme Dieu n’existe pas dans les fondements de cette religion, les bouddhistes préférant s’en remettre aux mains du karma. Mais quels rôles jouent réellement cette force dont on entend toujours parler au quotidien ? 12 principes régiraient le karma, mais ils sont tous basés sur le phénomène de cause à effet, c’est-à-dire que tout ce que vous faites aura une répercussion sur votre avenir.

Les humains sont tous responsables de leurs actes et il faut accepter le fait que tôt ou tard leurs mauvaises actions se retourneront contre eux. Le passé, le présent et le futur sont liés par cette force inévitable qu’est le karma. Pour pouvoir s’attendre à un retournement de situation, chacun doit commencer par changer son intérieur.

La symbolique des animaux dans le Bouddhisme

Étroitement liés au karma, quelques animaux seraient la représentation des potentiels naturels qui régissent notre équilibre. De ce fait, les Bouddhistes les respectent au plus haut point, surtout en Chine. Une dizaine d’animaux sacrés y sont admirés, à savoir le rat, le tigre, le paon, le serpent, le cheval, le singe, le coq, le Garuda, le chat, et bien sûr le symbolique dragon. Les uns autant que les autres jouent des rôles fondamentaux dans la vie des bouddhistes, mais certains y occupent une place plus importante. En Asie, par exemple, les années sont représentées successivement par chacun de ces animaux. Comme pour le principe des signes astrologiques, cela signifie que votre année de naissance déterminera vos caractères.

Lorsque vous visitez un temple bouddhiste, les premières choses que vous verrez à l’entrée seront deux statuts de tigre. Depuis toujours, le tigre est considéré comme le protecteur des monastères, car il symbolise l’amour et la compassion. L’éléphant d'Afrique est lui-aussi admiré depuis des générations par sa grande puissance mentale et sa forte maîtrise de soi. Quelle que soit la situation face à laquelle l’éléphant blanc est exposé, il arriverait à temporiser sa colère. Par contre, cela est difficile pour le plus commun des mortels.Le cheval, quant à lui, est connu pour l’éveil et le développement de l’esprit. L’on se retournerait vers lui pour évoquer les plus grands guides spirituels.

Si vous souhaitez vous purifier d’une faute grave ou vous défaire d’un mauvais esprit, faites appel au paon. Réputé pour sa beauté, il protégerait les plus faibles d’entre nous. Parmi les oiseaux, le Garuda aurait aussi des pouvoirs admirables. Grâce à son pouvoir qui proviendrait du soleil, il délivrerait les hommes de la haine et de la jalousie qui les rongent. Il arriverait à déceler leurs tourments les plus profonds et les aiderait à s’en défaire. Les bouddhistes sont donc très protecteurs envers les oiseaux.

La légende bouddhiste sur les chats

L’une des principales fondations de la religion est le calme, dont le bouddhisme symbole est le chat. Tout remonte du temps des ancêtres des bouddhistes, qui sont les Theravadas. De vieux manuscrits disent qu’au moment de mourir, les grands spirituels quittaient leur corps avant de se réincarner en chat. Pour perpétuer la tradition, les Thaïlandais ont donc enterré leurs défunts avec des chats vivants qui peuvent aller et venir librement dans les cryptes.

Cela serait le signe de la préparation à la vie antérieure qui attend leurs esprits. Cet animal très mystérieux est aussi apprécié pour sa discrétion exemplaire. C’est pourquoi il n’est pas rare de le trouver en train de se reposer à l’ombre d’une statue d’un temple ou dans les fourrages d’un sanctuaire. L’on dit même que ces félins sont de petits moines, car ils ne reflètent que paix et harmonie.

Même si certaines personnes n’arrivent pas encore à percer les secrets du chat, ce dernier reste un ami fidèle pour son propriétaire. En effet, à force d’entretenir un lien avec celui-ci, l’animal peut lui remonter le moral rien qu’en exerçant sur lui son doux regard. Ainsi, il peut devenir son confident, car en plus d’être affectueux, ils ressent ce que les humains pensent.

A part tout cela, le chat incarnerait aussi la liberté. Malgré le fait qu’il se laisse apprivoiser facilement, il mène sa vie comme bon lui semble. Pour lui, les hommes sont plus des êtres égaux que des dominants. Derrière son côté un peu sombre se cache plutôt un être doux et plein de tendresse. C’est aussi grâce à lui que certaines postures de yoga ont été inventées. Étant très souple, il aurait été une source d’inspiration pour les maîtres bouddhistes.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.