Comment s'initier au bouddhisme ? | Plan d'action en 10 étapes

initiation au bouddhisme -

Comment s'initier au bouddhisme ? | Plan d'action en 10 étapes

de lecture - mots

Initiation au bouddhisme

10 étapes pour devenir un vrai Bouddhiste

citation-bouddhiste

Le bouddhisme a trouvé ses origines au Vème siècle avant Jésus Christ lors de l’éveil du grand homme Siddhartha Gautama. Il est le premier Bouddha qui a réussi à atteindre le Nirvana. Pour s’initier au bouddhisme, il faut avant tout rejeter l’existence de Dieu en elle-même. Le chemin à l’initiation au bouddhisme est un peu long, mais il en vaut la peine. Pour l’effectuer, voici 10 étapes qu’il faut connaître. Après cette initiation, celui qui veut devenir bouddhiste le sera officiellement.

L’Étude du bouddhisme

citation-bouddhiste

Comme au préalable, il est vraiment important de faire des recueils d’informations concernant le bouddhisme. Il faut donc avoir en tête que le manque d’information est un mal. Il existe dans le bouddhisme des termes et des concepts assez difficiles à appréhender. Le choix de la voie spirituelle ne doit pas être seulement basé sur le ressenti, il doit aussi faire une évaluation critique du bouddhisme, de son but et  de son enseignement. Ainsi, voici quelques termes spécifiques qui sont toujours utilisés quotidiennement dans la voie du bouddhisme.

  • Vidéos Youtube d'initiation a Bouddhisme - Source : Bouddhisme zen

Tout d’abord, le Bouddha est une personne ayant atteint le Nirvana au cours de son apprentissage au bouddhisme. Il a donc réussi son éveil. Ensuite, Le Dharma est l’ensemble des enseignements du bouddha. Il est aussi l’ensemble des lois, des normes politiques, familiales et personnelles. Après, on a le Sangha qui désigne la communauté du bouddhisme, l’ensemble des pratiquants et des adeptes qui apprennent à comment s’éveiller. Enfin, il y a le Nirvana qui est l’un des concepts clés du bouddhisme, il est synonyme d’un état de bonheur permanent ou d’un paradis.

Explorer les différentes voies au bouddhisme

initiation-bouddhiste

Actuellement, il n’existe que deux voies principales pour devenir bouddhiste. Premièrement, on a la Theravada qui est une branche ancienne du bouddhisme hinayana. Assez conservatrice, elle est aussi plus proche du bouddhisme primitif que les autres traditions bouddhiques existantes. Ensuite, le bouddhisme Mahayana qui est redéfini comme étant le bouddhisme d’origine. Même s'ils ont de légères différences, ce qu’il faut garder en tête c’est que les différents chemins mènent vers un but identique. La Theravada est principalement orientée vers le Dharma alors que le Mahayana est principalement concentré sur l'objectif de devenir un Bodhisattva.

Étudier les enseignements bouddhistes

initiation-bouddhiste

Bien que les monastères aient certainement des livres à disposition pour étudier les Sûtras, il faut noter qu’ils sont aussi disponibles sur Internet en faisant quelques recherches. Certains moines bouddhistes ont rédigé des ouvrages qui expliquent ce que sont les Sûtras. Parmi les plus connus, on peut trouver le Sûtra du Cœur, le Sûtra de l'estrade du Don de la Loi, le Sûtra du Diamant ou le Sûtra du Lotus.

Une fois avoir assimilé assez d’informations sur le bouddhisme, il n’est alors plus qu’une question de choix de vouloir l’enseigner aux autres. Toutefois, assimiler trop d'informations rapidement est fortement déconseillé, car il existe des centaines d'enseignements et des concepts bouddhistes qui pourraient amenés à la confusion. Assister aux cours donnés dans les monastères ou temples serait un excellent moyen pour avoir plus d’informations et de connaissances sur le bouddhisme.

Comprendre ce que c’est le Nirvana et le Karma

initiation-bouddhiste

Le Nirvana est défini comme la fin des cycles de réincarnation. Au bouddhisme, le but est d’atteindre le Nirvana qui consiste à mettre fin à toutes souffrances et illusions qui sont des sources de malheur pour l’être humain. Selon les bouddhistes, l’être humain se réincarne jusqu’à atteindre le Nirvana. Il faut savoir que les réincarnations prennent de différentes formes. En d’autres termes, un être humain dans cette vie ne sera peut-être pas réincarné en humain dans sa prochaine vie, mais en tant que végétation ou autres sources de vie. Entre autres, la réincarnation dépend grandement du karma d’où l’importance de la relation entre le Karma et le Nirvana. Mais qu’est-ce que le Karma ? Le Karma détermine la réincarnation d’un être. Il est composé des bonnes et mauvaises actions effectuées lors de la vie antérieure à savoir celles présente et celles à venir. Effectuer de bonnes actions reviendra donc à développer un karma positif tandis que les mauvaises actions engendreront un karma négatif.

Comprendre l’existence des quatre nobles vérités dans le bouddhisme

initiation-bouddhisme

En voulant être bouddhiste, il faut à tout prix comprendre les quatre nobles vérités qui sont le Dukkha, le Samudaya, le Nirodha et le Magga. Ces quatre nobles vérités sont les piliers du bouddhisme. Elles sont là pour aider à diminuer la souffrance de l’Homme, mais aussi à libérer des sources de désirs qui lui sont néfastes comme le plaisir. Mais qu’en est-il vraiment de ces quatre nobles vérités ?

Le Dukkha est l’existence elle-même imprégnée de souffrance. Le fait de naître et vieillir est une souffrance. La maladie est également une autre souffrance. Pour la deuxième noble vérité à savoir le Samudaya, elle désigne l’origine des souffrances. Il est tout à fait logique de penser que la souffrance n’arrive pas seule. Elle est là, car il existe des choses qui l’ont causée. La soif de nouvelles choses est la cause la plus immédiate de la souffrance. En outre, le Nirodha est la façon d’éradiquer cette souffrance. C’est la troisième noble vérité. Maintenant que la source de la souffrance est connue, l’être humain cherchera donc à l’éviter voire la supprimer définitivement afin d’éviter de souffrir à nouveau. Ainsi, il faut agir sur les causes de la souffrance pour pouvoir être libéré. Enfin, le Magga est un noble chemin composé de huit éléments bien distincts. La pratique simultanée de ces huit éléments permet d’atteindre le Nirvana.

Fréquenter les temples bouddhistes et intégrer la communauté

temple-bouddhiste

Pour intégrer la communauté bouddhiste, on peut visiter des temples et des monastères. Ces dernières proposent des séjours de découverte, de méditation ou d'entraide. Fréquenter les temples bouddhistes permet la compréhension de la vie du bouddha et de son enseignement à savoir le Dharma. En outre, le bouddhisme a une communauté qui est actuellement appelée le Sangha. En étant aspirant, il ne faut pas avoir peur d’intégrer cette communauté. Aussi, il est nécessaire de voyager avec des bouddhistes. C’est une très bonne manière de s’investir dans la communauté. Le bouddhisme est ouvert à toutes personnes voulant se convertir. Rester en contact avec la communauté bouddhiste est également une excellente initiative pour s’initier facilement au bouddhisme. En allant dans le monastère le plus proche de chez soi, on peut assister aux séances de prière et de méditation. Toutefois, le bouddhisme présente des barrières linguistiques vu qu’il soit surtout très répandu en Asie, en Chine et au Japon. C’est très avantageux de connaître et de parler de nombreuses langues.

Rechercher et prendre le chemin des 3 Refuges

3-Refuges-bouddhiste

Pour pouvoir devenir bouddhiste, il faut rechercher et prendre le chemin des 3 refuges puisque ces trois-là sont les bases fondamentales du rite à l’initiation au bouddhisme. Cela veut dire avoir le respect au Bouddha, au Dharma et au Sangha, mais aussi prouver qu’il y a une détermination à aller vers ce qui est vrai et bon. En d’autres termes, reconnaître la possession de la capacité à aimer et à comprendre tout ce qui est autour. Prendre refuge c’est aussi la connaissance de la source et l’origine du bouddhisme, Bouddha est celui qui montre la voie à suivre et qui enseigne la compréhension de l’amour. Il faut souligner que la totalité des éléments qui composent ce monde est connue sous le nom de Dharma. Il faut comprendre que c’est la conscience qui guide sur le chemin de la libération. Il montre le chemin conduisant à l’amour, à la compréhension de la paix et à la vision profonde des choses. Mis à part tous ceux-ci, il faut savoir que vivre et s’adapter dans la communauté bouddhiste est aussi synonyme de vivre dans l’harmonie et de la pleine conscience. Le Sangha est composé notamment de ce qui est tout autour à savoir les amis, la famille et le maître bouddhiste.

Comprendre et respecter les cinq Préceptes du bouddhisme

cinq Préceptes du bouddhisme

Le statut de bouddhiste est obtenu après s’être réfugié dans les trois joyaux du bouddhisme. Le bouddhiste doit respecter certains serments faits lors de la cérémonie de passage. Lors de la réincarnation dans sa vie suivante, le bouddhiste ne sera pas rétrogradé dans les mondes inférieurs grâce aux respects de ces cinq préceptes.

Le premier précepte consiste ainsi de ne pas tuer, en d’autres termes, ne pas nuire à la vie d’autres personnes. Le second précepte insiste sur le fait de ne pas voler ou ne pas prendre ce qui ne lui est pas donné tout en sachant se contenter des choses possédées. Quant au troisième, il met l’accent sur le fait de ne pas commettre d'inconduite sexuelle, c’est-à-dire ne pas avoir des relations sexuelles illégitimes ou encore s’abstenir d’avoir des relations sexuelles illicites. Le Quatrième lui s’obstine sur le fait que le pratiquant du bouddhisme ne doit en aucun cas mentir et donc ne doit pas répandre de fausses paroles. Et enfin, le dernier appuie sur le fait de consommer des produits qui altèrent l'esprit comme la drogue ou l’alcool. Si le pratiquant s’avise de ne pas suivre l'un de ces cinq Préceptes, il doit se repentir et ne plus recommencer à l'avenir.

La méditation bouddhiste

initiation-bouddhisme-meditation

Après la partie théorique, il est maintenant temps de passer à la pratique. La méditation bouddhiste est l’ensemble des techniques habiles pour faire ressortir ce qui se passe dans l’esprit. Une fois que le fonctionnement de l’esprit est compris, une certaine liberté intérieure est gagnée et permet de suivre le chemin de l’émancipation.

La meilleure façon de pratiquer la méditation bouddhiste est de trouver un ami spirituel ou un maître qualifié et recevoir des instructions de méditation. Non seulement, la méditation bouddhiste est vaste de sens, mais elle est également connue comme vaste de méthodes. Elle peut être simple et à la fois compliquée techniquement. Elle vise l’éveil parfait d’un Bouddha. Il est bon de ne pas la confondre avec la méditation divertissement-soulagement qui même en ayant des similitudes, se différencie sur bien des points essentiels.

Actuellement, la méditation bouddhiste est détournée et pervertie par des personnes qui ne recherchent que le profit ou la gloire. La méditation bouddhiste doit être prise dans sa globalité. Elle doit mener naturellement à un changement dans la manière de vivre. Elle oriente la vie dans le bon sens tout en donnant à celle-ci le vrai sens notamment celui d’atteindre l’éveil suprême du Bouddha. Au sein de la Sangha, la pratique de la méditation sera plus facile et plus agréable.

Suivre la Voie du Milieu

Voie-du-Milieu-initiation-bouddhisme

Suivre la Voie du milieu permet aux bouddhistes d'avoir une vie assez équilibrée. Elle doit-être apprise en l’associant à la vie quotidienne. La Voie du milieu consiste à éviter deux extrêmes à savoir la recherche incessante du plaisir des sens et l’ascétisme. La pratique conduit à la purification de soi, par soi-même. Elle est également connue comme la voie médiane ou la voie moyenne. Elle permet de parvenir à l'éveil et à la libération de la souffrance grâce à huit éléments. La Juste intention est traduite comme le fait d’avoir la volonté de faire quelque chose.

En outre, l'intention interagit avec la vue qui conditionne les désirs et les décisions qui en découlent. Les désirs conditionnent les vues qui leur servent de justification. L'intention juste et la vue juste forment les conditions d'un esprit correctement engagé sur la voie. Il faut savoir que la Juste vision est la compréhension de la réalité et des quatre nobles vérités. La Juste action quant à elle est liée au respect des Cinq Préceptes. La Juste parole concerne le fait de ne pas mentir, ne pas semer la discorde ou la désunion, ne pas tenir un langage grossier. La Juste conscience consiste à maîtriser toutes les parties du corps, des émotions et de ses pensées. La Juste subsistance est le fait de se contenter de ce qui est en possession, se tenir juste aux moyens de survie et d’existence. La Juste concentration est l’établissement de l'être dans l'éveil, c’est-à-dire ne pas se concentrer que sur ce qui est essentiel tout en évitant les choses superflues. Et enfin, le Juste effort ou persévérance juste appui sur le fait de vaincre ce qui est défavorable et d'entreprendre ce qui est favorable.

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.