Bouddhisme, Différence Zen et Bouddhisme, Zen -

Quelle Est La Différence Entre Le Zen Et Le Bouddhisme ?

de lecture - mots

Chaque fois que nous parlons d'attitude zen, une chose nous vient à l'esprit en même temps, le bouddhisme. Certains les considèrent comme des pratiques similaires, mais les adeptes savent distinguer le zen du bouddhisme. 

Différence Entre Le Zen Et Le Bouddhisme

Que signifie réellement le zen pour les bouddhistes et quelle place occupe-t-il dans cette pratique ?

Généralités sur la zen attitude

Par-dessus tout, nous devons remonter plusieurs décennies en arrière avant notre ère pour en apprendre davantage sur le zen. D'un point de vue théorique, elle est définie comme une philosophie qui se concentre sur la méditation afin d'atteindre l'illumination intérieure. Il s'agit de se détacher des émotions et de l'environnement extérieur pour percevoir le bon sens de la vie, pour vivre dans le bien-être et la joie. En effet, c'est une façon d'évacuer le stress et de laisser place aux aspects positifs de la vie. Ainsi, l'attitude zen se traduit par la recherche de la sérénité et de l'harmonie, de la paix intérieure et de l'équilibre émotionnel, relationnel, physique et surtout mental.

Mais d'un point de vue pratique, c'est la posture de zazen choisie par Siddharta Guatama, dit Bouddha, lors de sa profonde méditation. En effet, cette fameuse position assise du Bouddha est devenue la référence universelle dans le zen et dans la pratique du bouddhisme.

Que signifie Satori ?

La traduction française du terme japonais « Satori » est « compréhension » ou « voir en sa propre nature ». C'est la vraie nature humaine, c'est-à-dire l'essence même de l'humanité. Il a trois aspects, dont l'aspect humain, l'aspect physique est l'aspect géométrique que nous appelons spectacle. Cette essence n'est pas à façonner parce qu'elle est naturelle et qu'elle détermine la nature de l'être humain à travers ses caractères, bons ou mauvais. De plus, ces derniers sont à l'origine de l'agitation mentale, c'est-à-dire des actions entreprises et des réflexes émis par cette personne. D’où, le Satori est un état d’esprit et une expérience.

 En d'autres termes, c'est comme une sorte de symbole que la pensée envoie et dicte ensuite des gestes. J. Krishnamurti dit à ce propos : « Les symboles existent, bien sûr, comme moyen de communiquer avec les autres ; par le langage, la peinture, la poésie, on communique quelque chose qu'on ressent ou qu'on pense. » A cela s'ajoute l'instinct de conservation, qui se définit par le désir de tout préserver, y compris l'origine, la personnalité, le goût, l'estime et bien d'autres.  Pour les maîtres bouddhistes, le Satori prend la forme du Nirvana, c'est-à-dire la vérité ultime.

Reiki dans l'attitude zen

Le maître de méditation japonais MikaoUsui a fondé le Reiki au début du 20ème siècle. C'est une méthode qui contribue au développement personnel, c'est-à-dire à la relaxation par le biais de la méditation. La traduction française du terme est « la force de l'esprit », qui vise à satisfaire chaque personne. D'ailleurs, le principe du Reiki est basé sur ce principe, comme le dit Christian Mortier, professeur traditionnel de Reiki à l'Institut Reiki : « le bien-être de l'être humain dépend de lui-même. » Selon lui, la définition de cette pratique est la suivante : « La Reiki a pour objet d’accompagner toute personne de son mal-être vers son mieux-être durable. »

Aujourd'hui, il existe même un institut qui enseigne les bases, les principes de base et les techniques du Reiki. Avant chaque séance, l'enseignant s'entretient avec le consultant pour connaître ses motivations et ses attentes. Ensuite, en ce qui concerne la pratique, contrairement à la méditation, la séance se déroule dans un silence absolu pour renforcer la connexion avec soi-même.

La zénitude en bouddhisme

Selon le concept bouddhiste, le zen est avant tout quelque chose que l'on vit avant d'être une pratique. Le bouddhisme zen fait partie intégrante du Mahayana qui est la forme originale du bouddhisme. Aussi appelée « grand véhicule », cette doctrine concerne la vacuité et a pour objectif principal d'atteindre la Bouddhéité complète. Il se réfère à l'état d'éveil du Bouddha, c'est-à-dire qu'il remonte à l'éveil spirituel connu sous le nom de Satori en japonais et Nirvana en sanskrit, comme indiqué ci-dessus.

La pratique du zen dans le bouddhisme est une façon d'apprendre à se connaître à travers des expériences vécues. Cela nous permet également de mieux connaître notre environnement et les autres afin de vivre en harmonie avec eux.

La similitude entre bouddhisme et zen

En termes de similitude, le zen est considéré comme l'essence même du bouddhisme car il correspond à la méditation. Cependant, Siddhartha Guatama ou Bouddha atteint l'illumination en méditant pendant 49 jours. En effet, cette illumination est le point de départ du bouddhisme car cette doctrine est née de l'expérience du Bouddha. C'est pourquoi on dit que la méditation est la forme originale du zazen et que la pratique la plus authentique est celle du dhyana. Cette dernière est liée à la vacuité car elle consiste à vider l'esprit et à éliminer les bonnos par des techniques psychologiques. La définition la plus courante du bonno est l'illusion.

Dans le bouddhisme zen, l'illusion reflète la réalité et souligne l'attachement de l'humanité aux aspects de la vie, y compris les aspects physiques, matériels et mentaux. Zazen influence ces trois aspects et est source de révolution et de changement dans la vie. D'où la similitude entre les deux.

La nuance entre bouddhisme et zen

Le bouddhisme concerne les enseignements du Bouddha à la fin de son éveil. Cette religion est basée sur une doctrine bien définie, ses propres pratiques et écrits, traditions et cultures qui influencent le mode de vie bouddhiste. Dans le bouddhisme, la réalisation de l'éveil spirituel et l'importance du salut et de la sagesse sont soulignés. Les paroles de Bouddha soutiennent cette thèse : « La vérité et le chemin du salut sont offerts à tous les hommes, qu'ils vivent dans une grotte, un monastère ou une maison. (...) Ce n'est pas réservé à ceux qui renoncent au monde. »

Dans le zen, il se concentre sur le taoïsme et donne de l'importance aux expériences plutôt qu'aux concepts et enseignements théoriques. Mais encore une fois, contrairement au bouddhisme, le zen n'est pas basé sur la croyance en Dieu ou aux autres.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.