Quels Sont Les 4 Types De Bouddhisme ?

Bouddhisme, Bouddhisme Mahayana, Bouddhisme Nikaya, bouddhisme traditionnel, Bouddhisme Vajrayana, symbole bouddhiste -

Quels Sont Les 4 Types De Bouddhisme ?

de lecture - mots

Pendant plus de quarante jours, Bouddha a médité sous une pagode de figuiers connue sous le nom de bodhi. C'est là qu'il trouve une vérité inexplicable qui lui semble si profonde et lumineuse. En effet, les enseignements de Bouddha proviennent de cette méditation. Existe-t-il plusieurs types de bouddhisme ? Qu'est-ce qui les rend différents les uns des autres ?

 4 Types De Bouddhisme

Différentes formes de bouddhismes

Par-dessus tout, le bouddhisme est devenu partie intégrante du fanatisme religieux. Beaucoup de gens ont foi en cette spiritualité et ces pratiques. Cependant, certaines personnes ignorent les principes fondamentaux de cette religion et ignorent également que quatre types de bouddhisme peuvent être distingués :

  • Le bouddhisme traditionnel : il met en relation le "chemin des lumières", avec un enseignement plus proche du bouddhisme primitif. On l'appelle aussi bouddhisme originel parce qu'il s'agit d'une forme initiale qui englobe toutes les pratiques, croyances et traditions. En effet, les pratiques de ce type de bouddhisme utilisent la musique bouddhiste lors des rituels.
  • Bouddhisme Nikaya : les premières écoles du bouddhisme ont été baptisées selon cette doctrine. Il est également classé comme bouddhisme Theravada. Il contient les enseignements essentiels de l'être éclairé qui n'est autre que Gautama Bouddha. Les principes fondamentaux sont basés sur l'apprentissage à se diriger, à se connaître soi-même, à devenir maître de ses actions et de ses pensées. Il s'agit d'introspection ;
  • Bouddhisme Mahayana : dans ce type de bouddhisme, les enseignements du Maître vont au-delà d'une doctrine, c'est un guide en soi. Cette théorie dit la vérité par le raisonnement, la critique et la philosophie. C'est une représentation du bouddhisme zen, c'est-à-dire du bouddhisme qui tend vers la recherche de la sagesse en prenant en compte la connaissance intellectuelle et théorique ;
  • Bouddhisme Vajrayana : c'est la religion principale de la Mongolie et du Bhoutan. Il est aussi appelé bouddhisme tibétain, qui inclut les deux autres types de bouddhisme. Vajrayana comprend Nyingma, Sakaya, Kagyu et Gelug.

Nuances entre le bouddhisme Mahayana et le bouddhisme Theravada

Le bouddhisme est pratiqué sous de nombreuses formes. Bien qu'il y ait des différences entre les variantes, il y a plusieurs aspects qui ont en commun. Il est à noter que le bouddhisme Mahayana et le bouddhisme Theravada sont fondamentaux dans cette spiritualité jusqu'à aujourd'hui. Le terme Mahayana est apparu au 1er siècle avant et après notre ère. C'est une philosophie qui explique que tout était à l'état vide, c'est-à-dire insignifiant. Il y a de grandes similitudes entre les enseignements fondamentaux du Mahayana et du Theravada :

  • Les deux acceptent le Bouddha Sakyamuni comme Maître ;
  • Ils acceptent aussi les quatre vérités relatées par le premier enseignement du Maitre (la souffrance, les causes de la souffrance, les remèdes et l'application des remèdes à la souffrance) ;
  • Le Noble Sentier Octuple est exactement le même pour les deux ;
  • Ils rejettent l'idée d'un être suprême créatif de l'univers.

Qu’est-ce qui caractérise le bouddhisme ?

Le but principal du bouddhisme est de pratiquer la méditation et les objectifs sont de cultiver la sagesse, de renoncer aux choses matérielles, de promouvoir la compassion et la bonté. Un autre but du bouddhisme est de sortir du samsara. Ceci fait référence à la renaissance. A ce propos, Bouddha affirme que « Chaque matin nous renaissons. Ce que tu feras aujourd’hui est ce qui compte le plus ». Les principes du bouddhisme sont affiliés à des principes philosophiques. Il convient également de noter que les enseignements bouddhistes sont interdépendants. La doctrine est donc holistique, c'est-à-dire que la compréhension des pratiques se fait dans son intégralité. N'oubliez pas que le repère du bouddhisme doit se référer au Bouddha et à son esprit compatissant. Par conséquent, les pujas, c'est-à-dire les pratiques dévotionnelles, sont prioritaires. Ceci est soutenu par la théorie de la réincarnation de Bouddha qui est liée à d'autres cultures telles que le Brahmanique.

La mise en mouvement de la roue du Dharma

La première mise en mouvement de la célèbre roue du Dharma représente les premiers enseignements du Bouddha. Il a enseigné les quatre vérités qui le sont :

  • La souffrance : elle peut prendre de nombreuses formes, telles que la souffrance physique, la souffrance émotionnelle ou la souffrance psychologique. Selon Bouddha, l'impermanence et la distraction sont d'autres manifestations de la souffrance. De plus, l'ignorance est une forme latente de souffrance. Cette dernière s'explique par la confusion mentale, la haine, le désir, l'obsession, l'orgueil et la jalousie. Cette distorsion de la réalité nous empêche d'être en paix ;
  • Les causes de la souffrance : en général, les actes négatifs et les poisons mentaux tels que la haine, le désir, le manque de discernement et bien d'autres causent la souffrance ;
  • Les remèdes à la souffrance : il existe des méthodes qui constituent la cessation de la souffrance, il faut la chercher au cœur même des problèmes ;
  • L'application des remèdes : ces méthodes se traduisent par la voie bouddhiste, c'est-à-dire un chemin de transformation de l'ignorance à l'éveil et de la souffrance à la libération de la souffrance.

Les pratiques bouddhistes modernes

Les pratiques bouddhistes ne se limitent plus au monde oriental, elles s'étendent aussi au monde occidental et sont devenues des pratiques à part entière dans certaines régions ou pays. Cependant, l'aspect le plus commun est l'approche du bouddhisme populaire, c'est-à-dire que la religion est devenue à la mode. Certains objets symbolisant ce culte sont vendus dans les magasins de décoration ou même dans les grandes chaînes. Beaucoup d'occidentaux mettent des bâtons de danse et des jardins de pierre dans leur salon.

En général, le bouddhisme est perçu dans un sens positif parce que beaucoup de gens le voient comme un soutien au développement personnel. Des pratiques telles que le véganisme, les neurosciences et surtout le fameux yoga se répandent de plus en plus. Cette spiritualité a convaincu de nombreux Européens et Américains parce qu'elle est pragmatique et rationnelle.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.