Quels Sont Les Deux Types De Bouddhisme ?

Bouddhisme, Différents Type de Bouddhisme, Type de Bouddhisme, Variantes du Bouddhisme -

Quels Sont Les Deux Types De Bouddhisme ?

de lecture - mots

D'Est en Ouest, le bouddhisme prend une grande ampleur. De nos jours, la religion compte environ 300 millions de membres, qui peuvent être divisés comme suit : le Theravada appelé Petit Véhicule et le Mahayana appelé Grand Véhicule. Ces deux catégories de bouddhisme sont-elles suffisantes pour définir le bouddhisme dans un contexte global ?

Deux Types De Bouddhisme

Le Theravada ou Petit Véhicule

Theravada est la forme originale du bouddhisme et a été initié par l'empereur Ashoka, qui signifie « l'Aimé des Dieux » ou « le Pieux ». Il prend en compte les premiers écrits de Guatama Siddharta, connu sous le nom de Bouddha. Cette première branche est principalement pratiquée en Thaïlande, au Cambodge, en Birmanie, au Sri Lanka et au Laos. Dans ce dernier pays mentionné, au Laos, le Theravada était la principale religion royale, surtout sous le règne de l'empereur Fa Ngum au 14ème siècle.

Aussi connu sous le nom de Hinayana, ce courant est inséparable des premiers Sutras d'Agama, qui reflètent les enseignements du Bouddha. Ses enseignements sont basés sur le « Tripitaka » qui fait référence aux trois parties du Canon bouddhiste. De plus, Theravada attache une grande importance aux règles monastiques et reconnaît que pour atteindre le salut individuel, les règles de Shila doivent être respectées. En effet, le salut et le Nirvana sont complémentaires, car le seul moyen de les atteindre est de renoncer aux désirs physiques. Cette doctrine, qualifiée d'austère, relie religiosité et goût de la vie.

Comment atteindre le Nirvana dans le bouddhisme Theravada ?

Le nirvana est le but ultime du bouddhisme lui-même. Ce mot a un sens large mais le plus courant est « l'état de bonheur permanent ». Elle fait référence à l'extinction de la haine, de la cupidité et de l'ignorance. Les brahmanes voient le Nirvana comme un moyen de maintenir l'ordre mondial et les bouddhistes le voient comme un moyen de mettre fin aux souffrances indiquées dans le Dharma.

Il y a le renoncement à tous les désirs corporels et la réincarnation s'arrête en même temps pour permettre à l'éveil d'avoir lieu. En effet, Bouddha a procédé de cette façon pour mieux comprendre le monde et la vérité qui le concerne. Selon le Sutta Nipata, Bouddha a dit : « Là où il n'y a rien, où rien ne peut être saisi, c'est l'île ultime. Je l'appelle Nirvana. L'extinction complète de la vieillesse et de la mort ». Dans le bouddhisme Theravada, le Nirvana se réfère à la quatrième vérité noble : le chemin qui mène à la fin de la souffrance et optimise la vision, la parole, la pensée, la profession, l'action, l'attention, l'effort et la contemplation.

Le Mahayana ou le Grand Véhicule

Le Mahayana est apparu au début de notre ère. Ceci fait la grande différence entre le Bouddhisme Theravada et le Mahayana, contrairement au Petit Véhicule, le salut est fait au bénéfice de la communauté pour le Grand Véhicule. Celui qui atteint l'illumination renonce ainsi au nirvana pour contribuer au salut collectif. En effet, le Mahayana s'oppose aux pratiques hinayana et favorise le bien-être des êtres vivants.

En d'autres termes, ce type de bouddhisme admet que les pratiques bouddhistes visent à sauver l'humanité en suivant la voie du Bodhisttva. Cette dernière est définie comme la voie de la compassion. Ce courant du bouddhisme permet à chacun d'atteindre le chemin du salut et de la libération intérieure. De plus, l'enseignement du bouddhisme du Grand Véhicule privilégie la notion de « vérité ultime » et de « vide universel », c'est-à-dire le lien universel qui unit les êtres vivants.

Comment atteindre le Nirvana dans le bouddhisme Mahayana ?

Certains pratiquants considèrent le bouddhisme comme étant le bouddhisme zen. A ce sujet, M. Olivier Wang-Gehn, avance : « Dans la réalité zen, il n'y a pas de séparation entre soi et le monde et, chaque jour, par la méditation assise de zazen, nous expérimentons que c'est ici et maintenant que nous pouvons nous libérer de la souffrance ». En effet, il se connaît très bien en zazen puisqu'il est président de l'Association Zen Internationale (AZI), vice-président de l'Union bouddhiste de France (UBF). Zazen est la posture que Bouddha avait pendant ses méditations.

En Mahyana, le Nirvana est plutôt perçu comme un état d'omniscience expliqué par le « bodhisattva ». Bouddha est devenu un être éveillé sous l'arbre Bodhi et a abandonné son propre nirvana pour libérer les êtres humains. Par conséquent, il a fait preuve de compréhension et de compassion. C'est l'étape de la réincarnation qui permet donc d'atteindre le nirvana en bouddhisme Mahayana.

Qu'est-ce que le bouddhisme tantrique ?

Le bouddhisme tantrique est connu sous le nom de Vajrayana. Elle est principalement pratiquée au Tibet mais se répand également au Japon, en Chine et en Corée. Originaire du bouddhisme mahayana, ce mouvement bouddhiste est apparu en Inde au IIIe siècle de notre ère. Son objectif est d'atteindre la vacuité. De plus, il combine les pratiques du bouddhisme mahayana et les traditions du yoga indien. Appelé également Véhicule du diamant, il se caractérise par :

  • La Méditation : c'est un art qui vise à purifier le cœur sous la direction d'un maître et à cultiver les racines de la sagesse. Les techniques de méditation en Vajrayana nesont pas classiques ;
  • La Mandala : c'est le cercle sacré qui symbolise les forces de l'univers. C'est un élément fondamental de la méditation car la mandala est le support de la méditation ;
  • Les Mantras : C'est une formule sacrée basée sur le son récité pendant les exercices de méditation ou pendant les pratiques religieuses. En effet, cette formule a un sens et a le pouvoir de protéger le récitant.

Certains pratiquants bouddhistes considèrent le Vajrayana comme une troisième branche du bouddhisme, car il utilise des rituels comme la récitation de mantras. Certes, le Nirvana peut avoir plusieurs significations dans le bouddhisme tantrique, mais le but est le même : atteindre l'illumination, c’est-à-dire l’éveil spirituel.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.