Tout Le Monde Peut Être Bouddhiste ?

Comment Devenir Bouddhiste -

Tout Le Monde Peut Être Bouddhiste ?

de lecture - mots

Le bouddhisme est une religion qui se répand en Occident depuis plusieurs années. En tant que doctrine, elle transmet les messages de Bouddha après son éveil spirituel et partage ses enseignements.

Tout Le Monde Peut Être Bouddhiste

Seuls les bouddhistes peuvent-ils bénéficier de ces enseignements ou tout le monde peut-il en bénéficier ? Quels sont les éléments essentiels du bouddhisme ?

Nirvana dans le bouddhisme

Le nirvana est le but de cette spiritualité. Atteindre cette vérité ultime est le but et la raison d'être de la vie de tous les bouddhistes. En d'autres termes, le nirvana est l'état de Guatama Siddharta à l'époque où il a été illuminé et était devenu un Bouddha. Quand il meurt, il a cessé de naître et de renaître, le cycle du samsara, et puis il a déjà atteint le nirvana. Depuis son réveil, il a été la preuve que le nirvana est accessible.

Pour y parvenir, il est impératif de se connaître soi-même et d'appréhender ses propres souffrances sous toutes ces formes.  Mais pour se libérer, il est nécessaire de déterminer les causes de cette souffrance, qui est généralement due aux désirs et aux attachements.  Dans cette perspective, le nirvana se traduit par l'état mental de la personne libérée des désirs et de la souffrance. Il s'agit alors de calmer l'esprit face à l'anxiété, l'inquiétude, le stress, bref, les problèmes.

Lien entre le samsara et le karma dans le bouddhisme

Le Samsara est défini comme le cycle infini des renaissances. En effet, le cycle de la vie selon le bouddhisme est le suivant : naissance, mort et renaissance. Ce processus de samsara est incessant. C'est Bouddha, pendant sa méditation sous l'arbre Bodhi, qui en a pris conscience, a dit que l'homme souffre parce qu'il ne peut échapper au samsara. La seule façon de s'en sortir est d'atteindre le nirvana, dit-il. Cette renaissance est liée à nos vies passées et encouragée par le karma qui détermine nos vies futures.

Nous pouvons jouer sur notre karma en nous concentrant sur la conduite morale. Il y a une certaine loi d'attraction entre le passé et l'avenir, c'est-à-dire que les actions passées ont une influence sur l'avenir, et le karma y joue un grand rôle. Selon Bouddha, chaque individu a un libre arbitre sur son destin. Bouddha a dit : « C'est la volonté, ô bhikkhu, que j'appelle karma. Ayant voulu, nous agissons au moyen du corps, de la parole et de l'organe mental ».

Interdépendance et vide dans le bouddhisme

Ces deux concepts sont interdépendants. Bouddha a souligné l'interdépendance de tous les phénomènes de la vie. Dans son enseignement, il explique qu'un phénomène résulte d'un fait ou des conséquences d'un même fait et donnera lieu à un autre phénomène. C'est un processus sans fin. Ce n'est pas une création mais plutôt une manifestation d'un phénomène. Aucun élément de ce monde n'est indépendant du reste, tout est lié.

D'où l'interdépendance entre les choses. Il en va de même pour le vide, selon l'enseignement du Bouddha, la réalité intrinsèque des phénomènes n'existe pas du tout. Les phénomènes sont alors impermanents et interdépendants. Le verset tibétain suivant l'énonce : "Le vide n'est en aucun cas le vide. »

L'impermanence et le non-soi du bouddhisme

Le concept d'impermanence et de non-soi convergent. Le principe d'impermanence indique qu'aucun phénomène n'est éternel, qu'il arrive toujours un moment où tout change ou disparaît. Dans ce monde, aucun phénomène ne persiste et n'est immuable. Tous les êtres vivants et la végétation finissent toujours par s'éteindre. L'impermanence est un sujet de souffrance pour l'humanité car il nie l'attachement et l'insatisfaction d'un désir. Donc, quand on ne sait pas qu'aucune situation ne dure, on risque de souffrir. Selon l'enseignement de Bouddha, l'impermanence est une bonne chose pour l'homme car grâce à elle, tout est possible.

Le principe du "moi" est également lié au principe d'impermanence. Selon le bouddhisme, le "moi" n'est autre que l'appropriation de l'illusion que crée notre conscience. De plus, les cinq agrégats, qui sont l'agrégat de matière, l'agrégat de sensation, l'agrégat de perception, l'agrégat de formation et l'agrégat de conscience, définissent ces deux principes.

Les trois paniers bouddhistes

Discipline, discours et connaissance sont les trois éléments qui composent les paniers du bouddhisme. Ils mettent en évidence les enseignements du Bouddha.

- Discipline : ce panier est une sorte de restriction qui interdit à un individu de s'engager dans des actions interdites qui sont susceptibles de perturber l'esprit humain comme le sexe, la conduite immorale et l'attachement ;

- Discours : ce panier met en évidence le rôle des quatre vérités nobles, des cinq agrégats et de la production conditionnée. Il comprend des sutras qui ne sont autres que des sermons et des textes écrits par Bouddha.

- Connaissance : ce panier met en évidence les caractéristiques liées à différents phénomènes tels que le désir, la souffrance, l'impermanence et la non-existence du « moi ». Une fois qu'une personne est au courant de ses actions, elle a la capacité de revoir sa position sur un fait et de corriger ses idées.

Qui peut être converti en bouddhiste ?

Les principes fondamentaux du bouddhisme viennent d'être discutés et expliqués ci-dessus. Au cours des cinquante dernières années, l'étendue de cette religion dans le monde occidental est devenue significative. Les catégories et les classes sociales toutes confondues s'y intéressent, dont les personnalités telles que les stars hollywoodiennes, les sportifs professionnels, les chanteurs professionnels, etc. sont les premiers sur la liste.

Beaucoup de gens s'intéressent aux tatouages bouddhistes, aux statues de Bouddha vendues dans les magasins de décoration intérieure, aux magazines et magazines, aux documentaires, etc. En effet, le bouddhisme envahit le marché sous plusieurs formes. La conversion au bouddhisme est favorisée par des pratiques persuasives telles que la méditation, le yoga et bien d'autres. Alors, pour répondre à la question « Tout le monde peut-il être bouddhiste ? ». La réponse la plus pertinente à cette question est la suivante : Quiconque connaît les concepts, les principes et le positivisme de cette spiritualité peut élargir la famille bouddhiste.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.