Comment se convertir au Bouddhisme ?

Comment se convertir au Bouddhisme ? -

Comment se convertir au Bouddhisme ?

de lecture - mots

Se convertir au bouddhisme

Le bouddhisme est ouvert à tous, sans distinction de sexe, de classe ou de nationalité. Afin de bien pouvoir se convertir, il faut avant tout savoir la source du mot bouddhisme. Ensuite, on va essayer de connaître les étapes de la conversion à cette religion. Enfin, connaître les avantages et inconvénients du bouddhisme.

Définition du bouddhisme 

se-convertir-au-bouddhisme

Selon un point de vue, le bouddhisme est une religion et une philosophie dont les origines viennent de l’Inde au Ve siècle avant Jésus Christ suite à l’éveil spirituel d’un grand homme nommé Siddhartha Gautama. Cet homme est un fondateur historique d’une communauté de moines errants qui donnera ensuite à la naissance au Bouddhisme. Ce dernier est une voie individuelle dont le but est l’éveil spirituel par l’extinction des désirs égotiques et des illusions qui causent la souffrance de l’homme. De ce fait, l’éveil est donc une base à l’action altruiste.

En 2010, le Bouddhisme compte environ 400 millions d’adeptes. Ce qui fait de lui la quatrième religion du monde après le christianisme, l’Islam et l’Indouisme.

Comprendre les concepts du Bouddhisme

L’existence de Dieu doit être remise en cause pour devenir bouddhiste. Il faut donc maîtriser certains termes spécifiques qui sont propres à cette religion. Au début, les termes utilisés vont paraître assez difficiles à comprendre, mais leur apprentissage est nécessaire à la compréhension de l’enseignement du bouddhisme.

concepts du Bouddhisme

L’Arhat est un des termes spécifiques qui fait partie de l’initiation à l’enseignement du bouddhisme. Il s’agit d’un être qui a eu la chance d’atteindre le Nirvana. Cette atteinte est le but final de la pratique bouddhique. Ce qui signifie l’élimination des afflictions, la fin des renaissances dans le monde de la souffrance ainsi que l’accession à l’état où il ne reste rien à apprendre.

Le Bodhisattva désigne celui qui a formé le vœu de suivre le chemin indiqué par le Bouddha Shakyamuni. Il a pris le refuge auprès des trois joyaux à savoir le Bouddha, le Dharma et le Sangha. Il respecte strictement les disciplines destinées aux Bodhisattvas pour aider d'abord les autres êtres sensibles à s'éveiller tout en progressant lui-même vers son propre éveil définitif, qui est celui d'un bouddha.

Le Bouddha désigne une personne ayant réalisé l'éveil par la sagesse. Il a atteint le nirvana. Il peut être désigné par d'autres qualificatifs comme Bienheureux. L'appellation de bouddha peut donc se référer à plusieurs personnes. Le plus connu est sans doute le fondateur du bouddhisme, Siddhartha Gautama, qui est l’archétype du bouddha pur et parfait.

Le Dharma désigne l’ensemble des normes et lois, sociales, politiques, familiales, personnelles, naturelles ou cosmiques. Le Dharma est un mot assez difficile à traduire, il représente généralement les enseignements d'un Bouddha. En occident, le terme est traduit parfois par le mot  religion.

Le Nirvana est un concept clé du bouddhisme. Même si ce mot est né de l’Hindouisme, il est désormais bien plus utilisé dans le bouddhisme. Il a assuré son succès auprès du grand public occidental où il est devenu, à tort, synonyme d'un état de bonheur permanent, d'un paradis.

Le Sangha, peut être traduit par communauté. Il désigne, dans son sens le plus restreint, la communauté spirituelle des arya-bodhisattva, ou bien les arya ayant déjà atteint une perception directe de la vacuité des phénomènes, première des terres de bodhisattva.

Explorer les différents types de Bouddhisme

Deux principales voies existent actuellement pour être bouddhiste à savoir le bouddhisme Mahayana qui est un terme sanskrit signifiant grand véhicule ; et le bouddhisme Theravada qui est une branche ancienne du bouddhisme hinayana issue de l'école Sthaviravada. Cette dernière est relativement conservatrice. Elle est aussi plus proche du bouddhisme primitif que les autres traditions bouddhiques existantes. Même s'ils ont de légères différences, chaque chemin mène vers un but identique. Le Theravada est principalement orienté vers le Dharma alors que le Mahayana est principalement concentré sur l'objectif de devenir un Bodhisattva.

type-de-bouddhisme

À noter qu’il existe aussi d’autres chemins menant au bouddhisme comme le bouddhisme ésotérique et le bouddhisme zen qui met l'accent sur la méditation à partir de la posture assise dite de zazen. Il faut savoir que le chemin à suivre n'est pas vraiment important, car, quelle que soit la spécialisation, le bouddhisme est normalement le même.

Fréquenter les temples bouddhistes

Faire une retraite dans un monastère est une option pour ceux qui veulent mieux connaître le bouddhisme. Certains monastères proposent des séjours de découverte, de méditation ou d'entraide. En effectuant des recherches sur Internet ou dans d’autres réseaux sociaux, l’aspirant à la religion pourra constater qu’il existe nombreux monastères. Par ailleurs, fréquenter les temples bouddhistes permet de connaître un peu plus la vie du bouddha et comprendre son enseignement le Dharma.

Comprendre les quatre nobles vérités

Les quatre nobles vérités sont les piliers du bouddhisme. Les comprendre est donc très important et primordial si on souhaite se convertir au bouddhisme. Elles sont les principaux enseignements de cette religion. La première noble appelée le Dukkha veut dire que la vie est plein de souffrance. Toutes les étapes peuvent souffrir tout le monde à savoir la naissance, la mort et la maladie. En adoptant l’enseignement du bouddha, il est tout à fait possible de se libérer de la souffrance.

Puis, la deuxième noble vérité nommée le Samudaya définit l’origine du Dukkha. Dans cette vérité,  il faut savoir que les souffrances ne viennent pas tous seuls. Il existe toujours des causes qu’il est nécessaire de savoir pour pouvoir trouver une solution au problème. En général, c’est surtout le soif d’une chose qu’on ne peut pas avoir qui est la cause principale.

4-nobles-verités

Après, dans la troisième noble vérité à savoir le Nirodha, on fait des actions pour éradiquer la souffrance dès que la cause est déterminée. Une fois que le problème soit réglé, on peut arriver à une libération finale.

Enfin, la quatrième noble vérité qui est le Magga ou Noble chemin est constitué d’éléments qu’il faut suivre. Ce sont la vision juste, la pensée juste, la parole juste, l’action juste, l’effort correct, l’attention correcte et la contemplation correcte. En respectant tous ceux-ci, on peut vivre convenablement et atteindre le Nirvana.

Par ailleurs, les quatre vérités ne sont pas négatives puisqu’elles sont là pour aider à diminuer la souffrance, à montrer que la recherche du plaisir n’est pas quelque chose d’important.

Intégrer la communauté bouddhiste

Comme toutes les autres religions, le bouddhisme est communautaire. Pour se convertir à cette croyance, l’aspirant sera accueilli aimablement par les moines bouddhistes qui lui offriront leur aide avec des informations. Voyager avec des bouddhistes est une très bonne manière de s’investir dans la communauté. Toutefois, même si le bouddhisme est ouvert à toutes personnes voulant se convertir, elle présente quand même des barrières comme le langage par exemple du fait que le bouddhisme soit surtout très répandu en Asie.

 communauté bouddhiste

Ce serait donc un atout majeur pour l’aspirant le fait de parler plusieurs langues à part le français. Rester en contact avec la communauté est aussi un très bon moyen pour l’intégration. En allant dans le monastèrele plus proche de chez soi par exemple permet d’assister aux séances de prière et de méditation.

Connaître le Nirvana et le Karma : des étapes importantes pour se convertir au bouddhisme

Pour se convertir au bouddhisme, il est impératif de connaître ce que c’est le Nirvana et le Karma. Le premier est né dans l’hindouisme, mais il est désormais utilisé dans le bouddhisme. C’est un état de pur bonheur permanent comme le paradis. Quant au karma, c’est le résultat des actions effectuées. Il détermine la renaissance d’un être et il est donc étroitement associé au cycle des réincarnations. Qu'il soit bon ou mauvais, le karma peut influencer de façon immédiate dans cinq vies ou dans des milliers d'années. Cela dépend du moment auquel certains effets doivent se manifester.

se-convertir-au-bouddhisme

Si l'on effectue de mauvaises actions dans la vie comme mentir, voler ou tuer, le retour de celles-ci sont négatifs.  Par contre, faire de bonnes actions est très avantageux. On peut se sentir heureux et épanoui. Les générations futures peuvent avoir l’esprit tranquille étant donné qu’aucun karma négatif de leur ancêtre ne leur retombe dessus si ces derniers ont toujours réalisé de bonnes actions.

Rechercher le chemin des Trois Refuges

Les trois refuges sont l’objet principal du rite que le candidat doit passer pour pouvoir devenir bouddhiste laïc. Il est nécessaire d’avoir toujours du respect au Bouddha, au Sangha, au Dharma, mais également à l’autrui. L’idéal est de toujours montrer de la générosité à tous les proches et les entourages. Il faut les aider sans demander un retour s’ils ont des problèmes.

chemin des Trois Refuges

Dans la religion bouddhiste, il faudrait aussi essayer de comprendre la signification du bouddhisme ainsi que les enseignements du Bouddha. Ce dernier montre le meilleur chemin à suivre pour atteindre le nirvana. En effet, le Bouddha guide chaque adepte dans la voie du bonheur, l’amour et la paix. Il suffit de le suivre.

Enfin, il faudrait apprendre à s’adapter à la communauté bouddhiste pour pouvoir se convertir dans le bouddhisme. Cela s’appelle le Sangha. Il est composé de tout ce qui entoure à savoir les amis, la famille et le maître bouddhiste. Au sein de la Sangha, la pratique sera plus facile et plus agréable. Cependant, le temps de conversion au bouddhisme est assez rapide si l’on souhaite devenir un bouddhiste Laïc, tandis que pour devenir moine, il nous faut environ une dizaine d’années.

Respecter les cinq Préceptes

Une fois le statut de bouddhiste obtenu, il faut maintenant respecter certains serments faits lors de la cérémonie de passage. Le nouveau bouddhiste doit maintenant respecter cinq préceptes dans sa vie quotidienne. Ceux-ci garantissent aux pratiquants de ne pas rétrograder dans les mondes inférieurs tels que le monde des animaux, le monde des esprits errants et le monde de l'enfer lors de leur réincarnation après la vie présente.

cinq-Préceptes-bouddhiste

Ne pas tuer est l’un des préceptes à respecter, en d’autres termes il ne faut pas détruire la vie d’autrui, la vie des êtres sensibles. Ensuite, le second est de ne pas voler ou ne pas prendre ce qui ne lui est pas donné ou ce qui ne lui appartient pas. Le troisième est de ne pas commettre d'inconduite sexuelle ou encore ne pas avoir des relations sexuelles illégitimes ou impudiques. Il faut s'abstenir d’avoir des relations sexuelles illicites. Après, le quatrième est de ne pas mentir, de ne pas dire des paroles qui sont fausses ou inexactes. Et enfin, il ne faut pas ingérer des produits qui altèrent l'esprit comme la drogue ou encore l’alcool.

S’il arrivait à la personne de ne pas suivre l'un de ces cinq Préceptes, il doit se repentir et essayer de ne plus recommencer à l'avenir.

Les avantages de se convertir au Bouddhisme 

Le Bouddhisme est un moyen fabuleux de comprendre le monde qui nous entoure et l’endroit où l'on se trouve.

5 habitudes bouddhiste qui vont changer ta vie | de la chaine : 

L’harmonisation avec son environnement est l’un des avantages que peuvent avoir les pratiquants du bouddhisme. En outre, ils peuvent avoir la paix intérieure loin de toutes illusions et de la souffrance. Ces illusions sont la première source qui cause le malheur chez l’homme. Grâce à la méditation, ce dernier peut regarder la vie avec plus d’amour et de compassion. Certes, la conversion au bouddhisme n’est pas facile, mais elle est la clé vers la paix intérieure et surtout vers la simplification de la vie quotidienne en adoptant certains préceptes tels que le respect et la protection de toute vie, sa propre protection, la juste parole et enfin le karma qui est le fait de comprendre que les actions d’une personne auront des effets sur elle-même. L’adepte est donc à l’abri de toute addiction néfaste à sa vie.

Les inconvénients de se convertir au bouddhisme

Le bouddhisme ne peut pas être absolument catalogué et peut rendre confus, spécialement si l’on vient du christianisme, de la religion juive ou musulmane, sans parler d’autres doctrines nombreuses. En effet, on pourra trouver difficiles les nouveaux concepts du bouddhisme tels que le karma, la renaissance ou la vacuité et la pratique de la méditation. A part tous ceux-là, la présentation du bouddhisme à travers les différentes traditions peut varier plus ou moins ce qui pourra troubler la personne intéressée.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.