Le yin et yang : les symboles du positif et du négatif

Le yin et yang : les symboles du positif et du négatif

de lecture - mots

Découvrez la réelle signification de l’un des tatouages les plus arborés : le symbole du yin et yang. Etant sacrées en Asie, ces 2 entités représenteraient tous les éléments extrêmes de l’univers.

Yin Yang

Tout savoir sur le symbole du Yin et Yang 

Connaissez-vous la véritable signification de ce symbole qui se trouve sur le drapeau coréen ? De véritables emblèmes pour les religions asiatiques, le yin et le yang ont tous les deux plusieurs symboliques. Pour les philosophes, ce symbole serait le fondement même de la vie, car il représenterait tous les aspects contradictoires mais complémentaires existants.

L’histoire et les origines du Yin et du Yang

L’histoire du Yin et Yang aurait commencé vers le IIIe siècle avant Jésus Christ, mais l’époque exacte n’a jamais été définie. Afin d’expliquer les cycles naturels de l’existence, le cosmologiste et philosophe Zou Yan avait utilisé le Yin et Yang. Puis, la conception de ce symbole a évolué avec le temps. Selon la doctrine chinoise, il représente tous les pôles opposés de la vie qui restent complémentaires et ne peuvent vivre qu’en symbiose. Souvent, on fait référence au jour et à la nuit, à la lumière et à l’obscurité, ou encore à des choses abstraites comme la soumission et la domination.

Comment traduire le dessin Yin et Yang ?

D’origine orientale, ce symbole très réputé qui représente le Yin et le Yang s’appelle le taijitu. Ce dessin est composé d’une dualité de couleurs : le noir et le blanc. Toutefois, sur le drapeau coréen, le noir est substitué par le bleu et le blanc par le rouge. Le Yin et le Yang sont ainsi représentés par un cercle sectionné en deux parties par une ligne courbe, avec deux petits points dans chaque section.

 Le cercle extérieur : Une représentation de l’univers

Le grand cercle extérieur symbolise le « tout », qui peut être comparé à l’univers, avec tous les éléments qu’il contient, nous y compris. A l’intérieur de ce cercle règne l’équilibre qui régit toute notre existence. A l’intérieur, se trouve deux formes qui symbolisent deux énergies de force totalement opposées réagissant entre eux. Leurs surfaces égales illustrent l’harmonie. Ces deux formes, l’une de couleur blanche et l’autre de couleur noire, peuvent se combiner en une seule force qui donne naissance à tout ce qui « est » dans notre vie.

Le Yin et le Yang : Les couleurs qui forment un tout

Le Yin, représenté par la couleur noire, symboliserait tout ce qui est négatif et sombre, à savoir le féminin, le passif, la nuit, ou encore la lune. Par contre, le symbole du Yang illustre tout ce qui pourrait être positif, comprenant le masculin, l’actif, la force, la lumière et le soleil. La liste n’est pas exhaustive car tous les constituants opposés de notre univers ayant des caractéristiques complémentaires peuvent être représentés par ce cercle.

La ligne courbe : Un signe de continuité

Les 2 sections de couleurs opposées sont séparées par une ligne en forme de S qui permettrait un mouvement sans fin entre les deux. En effet, une partie noire interfère dans la section blanche, et vice-versa. Cela signifie qu’au fur et à mesure que le Yin disparaîtra, le Yang prendra de l’ampleur pour combler le vide. Le Yin ne serait pas sans le Yang et le Yang disparaîtrait en l’absence  du Yin.

Les deux petits points : Les symboles de la complémentarité

Concernant les deux points logés dans chaque partie, ils montrent que l’absolu n’existe pas. Rien n’est absolument positif et rien n’est réellement négatif. Il y a toujours du Yin dans le Yang et inversement, une part de Yang demeurera toujours dans le Yin. D’ailleurs, cela peut s’expliquer concrètement.

Yin et Yang : Découvrez la signification de ce symbole

Même si l’on retrouve le Yin et le Yang dans tous les aspects opposés de l’univers, les philosophes chinois et les autres religieux ont tous eu leur vision de ce symbole. Cela concerne aussi bien les choses concrètes que celles qui sont abstraites.

Le point de vue des taoïstes

Selon la tradition taoïste, le Yin et le Yang sont comparables au « Big Bang». En effet, ces deux pôles seraient nés d’une énergie qui a bouleversé le Tao. Ce dernier serait la source et le contenu de l’univers. Depuis cela, tous les potentiels naturels extrêmes sont représentés par ces entités. Le symbole du Yang illustre l’extériorisation de toutes les formes d’énergie, tandis que celui du Yin se rapporte à leur réception. C’est à partir de ce principe qu’est apparu le potentiel du mouvement, l’origine de tous les phénomènes qui régissent notre vie. Même le cycle de l’eau a été associé à ce symbole à cause des mouvements d’ascension et de descente.

Le Yin et le Yang sont sacrés pour les bouddhistes et les taoïstes dans la mesure où ils permettraient aux Cinq Eléments de se mouvoir. Ils fourniraient ainsi l’énergie nécessaire pour réguler les différents flux naturels de la vie, négatifs comme positifs. Ces Cinq Eléments sont les schémas fondamentaux qui insufflent la vie.

Le Yin et le Yang selon la médecine

En occident, le Yin et le Yang ne sont ni des forces, ni des matières physiques, mais plutôt des étiquettes auxquelles on associe les différents phénomènes de la vie. Si la science ne s’était toujours basée que sur les analyses, elle a intégré le principe du Yin et Yang dans sa conception de la vie humaine. Dans le domaine biologique, tout pourrait s’expliquer par le balancement du Yin et du Yang. L’exemple le plus concret est le système cardio-vasculaire. Lorsque le cœur palpite, sa contraction est représentée par le Yin et il est illustré par le Yang lorsqu’il se dilate.

Par analogie, l’inspiration peut aussi être symbolisée par le Yin, tandis que le mouvement du Yang expliquerait l’expiration. Tous les mécanismes du corps peuvent donc être associés aux mouvements du Ying et Yang, même les plus infimes, comme l’équilibre des globules rouges et blancs. La régulation de la température corporelle pourrait même être expliquée par le balancement de ces deux entités, notre organisme n’aimant ni le froid ni le chaud. Lorsque tout cela a été prouvé, les scientifiques se sont alors montrés moins sceptiques à l’égard des symboles sacrés de l’Asie.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.