Quelles Sont Les 3 Croyances Principales Du Bouddhisme Tibétain ?

Bouddhisme, Bouddhisme Tibétain, Croyance -

Quelles Sont Les 3 Croyances Principales Du Bouddhisme Tibétain ?

de lecture - mots

Le bouddhisme tibétain est varié, intéressant et riche en traditions. Il a beaucoup de philosophies et d'enseignements profonds. La plupart de ces enseignements proviennent de moines très éclairés du bouddhisme tibétain. Il est difficile de condenser le bouddhisme tibétain en un seul article ou en trois croyances principales parce que les enseignements sont vastes. Mais cela a été tenté dans cet article pour permettre aux personnes qui sont nouvelles dans le bouddhisme tibétain de mieux comprendre de quoi il s'agit.

croyance bouddhisme tibetin

A propos du bouddhisme tibétain

Le bouddhisme est devenu une présence majeure au Tibet vers la fin du VIIIe siècle de notre ère. Il a été apporté d'Inde à l'invitation du roi tibétain, Trisong Detsen, qui a invité deux maîtres bouddhistes au Tibet et a fait traduire d'importants textes bouddhistes en tibétain. Le premier à venir fut Shantarakshita, abbé de Nalanda en Inde, qui construisit le premier monastère au Tibet. Il fut suivi par Padmasambhava, qui vint utiliser sa sagesse et son pouvoir pour vaincre les forces "spirituelles" qui interrompaient le travail sur le nouveau monastère.

Le bouddhisme tibétain est, en effet, issu du bouddhisme indien, des enseignements tantriques et du bouddhisme chinois. La plupart des pratiques du bouddhisme tibétain pratiquées aujourd'hui proviennent d'enseignements apportés par des maîtres bouddhistes indiens.  Il y a donc beaucoup de sanskrit, et quelques rituels indiens dans le bouddhisme tibétain.

Croyance 1 : Le karma et la réincarnation

Qu'est-ce que le karma dans le bouddhisme tibétain ?

Karma est un mot sanskrit qui signifie action. Le concept du karma est très important dans le bouddhisme. Contrairement à la croyance populaire, le karma n'est pas seulement cause et effet ou conséquence. Cela signifie aussi fondamentalement l'action que chaque être fait à chaque instant. Ceci déclenche à son tour une chaîne d'événements en mouvement où chaque action a un résultat. Certains types d'actions ont des résultats immédiats, et d'autres types d'actions ont des résultats qui apparaissent beaucoup plus tard.

Les bouddhistes croient que faire des actions saines et penser des pensées saines est un bon karma ou une bonne action qui aura des bénéfices plus tard. Les bonnes actions donneront lieu à une mentalité positive qui, à son tour, affectera la vie et la vie future de celui qui les accomplit.

Qu'est-ce que la réincarnation dans le bouddhisme tibétain ?

Les bouddhistes croient aussi à la renaissance et à la réincarnation. C'est une croyance particulièrement forte dans le bouddhisme tibétain. On croit que les êtres sont nés sur différents royaumes de l'existence comme le royaume animal, le royaume humain, le royaume pieux, le royaume fantôme, etc. selon le Karma commis dans différentes vies. Si vous faites le mauvais karma, alors votre renaissance sera dans un royaume bas qui convient à vos actions jusqu'à ce que vous épuisiez les conséquences de cette action.

Alternativement, si vous faites le bon karma, votre naissance sera dans un royaume favorable où vous profiterez d'une bonne vie jusqu'à ce que les fruits de votre action soient épuisés. Les êtres prennent naissance après la naissance dans différents plans d'existence en fonction de leur karma jusqu'à ce qu'ils atteignent l'illumination, après quoi ils n'auront plus de renaissance.

Croyance 2 : Le concept de bodhisattva du bouddhisme tibétain

Bodhisattva est aussi un mot sanskrit signifiant un être d'illumination. Un bodhisattva est fondamentalement un Bouddha en formation qui n'a pas encore atteint la pleine illumination. Dans le bouddhisme tibétain, les bodhisattvas sont des êtres compatissants qui retardent leur propre illumination afin d'amener les autres êtres à l'illumination.

Ils font des vœux connus sous le nom de vœux de bodhisattva pour aider tous les êtres sensibles à réaliser leur nature de Bouddha avant de réaliser leur propre illumination. Certains des bodhisattvas célèbres fréquemment vus dans le bouddhisme tibétain sont Chenrezig, Manjushri, et Samantabhadra. Il y a d'innombrables autres bodhisattvas, mais ce sont les plus populaires au Tibet. On dit que le Dalaï Lama est l'émanation du Bodhisattva de la Compassion.

Chaque bodhisattva fait le vœu de libérer tous les êtres. Ils président sur différents aspects. Le bodhisattva Kshitigarbha, par exemple, a fait le vœu de libérer tous les êtres des royaumes de l'enfer et aussi les enfants décédés. De même, d'autres bodhisattvas ont prononcé des vœux dans des domaines différents. La plupart des bouddhistes tibétains adhèrent à l'idéal du bodhisattva plutôt que de viser uniquement leur illumination personnelle. C'est une pratique ciblée dans de nombreuses sectes du bouddhisme tibétain.

Croyance 3 : Mantra, Méditation et Mandalas

La dernière section qui sera couverte dans cet article est sur les mandalas, la méditation et le mantra. Ces trois pratiques sont également synonymes de bouddhisme et de culture tibétaine. Bien que les mandalas, la méditation et les mantras fassent une bonne allitération, ils ne sont pas nécessairement pratiqués ensemble

Mantra

Mantra est un mot sanskrit qui signifie approximativement un ensemble de syllabes ou de mots qui sont changés de façon répétitive. Les mantras ont des significations philosophiques profondes et sont utilisés dans de nombreuses pratiques différentes du bouddhisme tibétain. A son niveau le plus basique, un mantra est utilisé comme forme de méditation. On dit que les mantras représentent l'illumination. Les mantras dans la pratique bouddhiste tibétaine sont souvent associés à une divinité. Par exemple, le mantra "Om Mani Padme Hum" est associé à Chenrezig.

Méditation

La méditation est quelque chose de très intrinsèque et une partie essentielle du bouddhisme en général. Il n'est donc pas surprenant que le bouddhisme tibétain ait une riche tradition de méditation. La méditation bouddhiste peut être réduite à deux types principaux : analytique et concentratif.

La méditation analytique inclut les techniques telles que Lam Rim, l'application de la logique pour examiner des parties de l'identité, de la conscience, de l'esprit, etc. Par contre, la méditation concentrative, s'agit de techniques telles que la répétition d'un mantra, la concentration sur la respiration ou une flamme, etc.

Mandalas

Les mandalas sont des symboles spirituels et rituels qui représentent le cosmos tout entier. Les mandalas sont généralement fabriqués par des moines qualifiés et entraînés et ils utilisent du sable coloré pour créer les mandalas. Les mandalas prennent des semaines à faire et impliquent un effort de groupe de différents moines. Il y a des rituels spéciaux avant, pendant et après la construction du mandala. 


1 commentaire

  • Sylvie

    le site est très beau et épuré!

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.